Débriefing

Mon "débrieging" remis à mon retour au Centre Médical des Armées de Rennes.   À l’attention de l’équipe du CMA, Pour répondre sommairement à ta question Marie, je suis rentré le 29 juillet et la mission s’est parfaitement bien déroulée. Maintenant, un peu comme un devoir - alors qu’il s’agit avant tout d’un plaisir -, je vais m’autoriser cette liberté de partager quelques sensations et impressions ressenties lors de cette toute première mission. Il y a tant à dire et je ne sais trop par où commencer. Peut-être par le début... ?! Lourdement chargé de mon sac et malgré une nuit pendant laquelle mon sommeil vagabondait en s’efforçant d’épouser alternativement le sol et les sièges de l’aéroport, je garde néanmoins un bon souvenir de mon départ. Après, le temps passé dans l’avion est inévitablement long et l’adjectif « trop » s’y ajoute systématiquement sur la fin. Une fois arrivé à destination, Djibouti conserve la fâcheuse habitude de vous accueillir d’une chaleur bien plus asphyxian...

Lire la suite
  1031 lectures

Une pensée

« Quelques verres de Vodka... », un peu comme un rituel, cette « majuscule » donne l’élan nécessaire aux prochaines touches pressées du clavier. Un peu comme si cet élan permettait une chute dans laquelle les mots et les idées ne pouvaient être esquivés. Autrement dit, il s’agit aussi de ces quelques verres de vodka faussement avalés pour justifier la lucidité de quelques textes dont la teneur en vérité incommode parfois leur déglutition. Voilà de nombreux mois que je n’avais pas pris le temps de publier quelques pensées. Je parle cette nuit de celles qui s’articulent à égale distance entre rêve et réalité. D’une part, il y a ces pensées dirigées vers mes proches, cette première vie construite dans la démerde et le devoir de répondre sans relâche à l’exigence de nombreuses personnes afin de pouvoir avancer tout en chérissant secrètement l’idée qu’un jour l’extraordinaire se produise. C’est pourquoi, il s’y confronte également ces rêves projetés dans un avenir anticipé, étudié, planifié...

Lire la suite
  93 lectures

Sensations

Retour aux récits.   De nouveau quelques verres de vodka lentement sirotés. L’imagination rassemble des images et soulève des sensations responsables d’émotions proches de cette joie, trop rare, dans laquelle les yeux s’emplissent de larmes. J’aime ce paradoxe. Là où les larmes sont habituellement réservées à la tristesse et au chagrin, ici, le plaisir franchit son paroxysme, envahit et submerge l’esprit. Ce dernier, regrettablement trop peu habitué à de telles joies, craquèle et explose comme s’il souffrait de ne pas suffisamment vivre de pareils instants.Et là où le rire retentit dans l’air et révèle les capacités de l’homme à éprouver des émotions, les larmes ont cette particularité de matérialiser l’une d’entre elles. Il s’agit de quelque chose de puissant, de beau et de propre à l’homme. D’ailleurs, si les larmes visaient à éclairer une beauté de l’esprit alors je ne peux être étonné que la nature les ait logées dans nos yeux. Il est tout aussi vrai qu’une fois observées sur ...

Lire la suite
  88 lectures

Parfum de désert

Retour aux récits.   Du lourd et j’y prends goût. C’est reparti. Quelques verres de vodka lentement sirotés. Les écouteurs correctement ajustés dans les oreilles. La touche « Play » est enfoncée. Le bras mécanique s’actionne et se déporte. Son contact sur la surface du vinyle émet ce crépitement si caractéristique et presque « cinématographique ». C’est parti. La musique est lancée et pénètre doucement mes pensées. Ce flow a du rythme, de la pêche mais de la nostalgie aussi. Une mine d’inspiration. Il suffit de « piocher » pour tout oublier. Le sourire s’étire encore un peu plus. Il accompagnera ma frappe tout au long de ce voyage. Ce vieux coucou n’a pas volé depuis des dizaines d’années. Au-dessus de moi, j’abaisse aléatoirement quelques interrupteurs. J’ai tout simplement toujours rêvé de « faire ça ». Je mets le contact. Le moteur tousse une première fois, s’encombre, s’agite puis gronde. Je comprends qu’il s’impatiente mais je le suis aussi. Une fois dépoussiéré d’un souffle,...

Lire la suite
  94 lectures

Vapeurs de liberté

Retour aux récits.   Dans l’instant, je sens les possibilités. Je sens la liberté qui approche. Tout claquer, tout plaquer, c’est toujours possible. Citoyen du monde. Perdre mon identité et devenir ce souffle qui s’échappe et échappe aux yeux de la société. Cette nuit, je vagabonde dans ma tête plus rapidement sur cette Terre que me le permettra la réalité. Le monde m’engloutira. Je veux me perdre pour mieux l’explorer et le vivre. J’abaisse alors les paupières et me projette au bout de la Terre. La mémoire me rappelle aussi. Seul, écrasé sous la chaleur, j’avance sur ce vélo bon marché. La peau ruisselle sous le poids d’un soleil posté derrière l’épaule. Mon corps se durcit, se muscle et s’encrasse par un effort devenu quotidien. La nuit tombée, en pleine nature, je m’isole en sécurité et me drape sous un ciel qui s’étoile à mille lieux et de mille éclats. Cet instant je le connais bien. Il m’invite à dénicher la plus petite étoile. Il y en a toujours autant et je me plais à me c...

Lire la suite
  94 lectures